1

Nos contrats contre du cash pour financer le démarrage du premier Fonds éthique de consommateurs. Comment négocier nos contrats d’abonnement aux plus offrants ? Tout va dépendre de notre capacité à nous mobiliser face aux multinationales.

Banques, Assurances, mutuelles, carte de paiement, Télécom, FAI, moteur de recherche, Énergie… Les plus offrants deviendront nos partenaires officiels. Avec des droits et des devoirs spécifiques

À partir de 500.000 consommateurs inscrits on commence à être crédible…À 1 million on nous écoute…À 2 millions on s’affole. À partir de 4 on panique.

2

Notre Fonds éthique de consommateurs prend des participations majoritaires dans le capital d’un groupe de distribution avant d’en changer son ADN.

Premier objectif : On convertit les achats en en épargne-retraite et aussitôt en investissements. ” Je consomme donc j’épargne donc j’investis” .

Nous bâtirons un circuit court financier auto-alimenté. Sans spéculation, sans marchés financiers et donc sans intermédiaires ( après courte phase de transition).

 

3

Le groupe de distribution n’est plus centre de profit indépendant. Il devient propriété du citoyen.

Sa vocation première est de monétiser  le pouvoir de décision du consommateur.

Le Fonds éthique du consommateur prend des participations dans le capital des partenaires officiels puis sur celui des fournisseurs du groupe de distribution fraichement acquis.

Nous propagerons par la même occasion notre label indépendant et systémique.

Un label éthique, social et écologique.

Partagez avec Étika: